Top 3 des objets de la culture Sámi à ramener en souvenir de Laponie


Divers /

Les sámis encore appelés les Lapons sont les peuples autochtones de l’Europe. Autrefois colonisés et discriminés, ils ont confectionné eux-mêmes certains objets qu’ils ont ramenés de Laponie. Quels sont les objets de la culture sámi, ramenés en souvenir Laponie ?

La kuksa

Plusieurs objets sont ramenés au pays après plusieurs années de servitude. Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien https://c-ludik.fr/souvenirs-de-laponie/. Comme objet, nous avons le kuksa. Un objet résistant, léger et facile à transporter. Elle est façonnée à partir du bois de bouleau. Ils l’utilisent pour prendre des potages, des boissons ou aussi du café. Voici l’étape pour pouvoir fabriquer le kuksa. La première des choses à avoir est le bois. Donc vous devez d’abord découper le bois qui n’est rien d’autre que le broussin de bouleau. Après avoir découpé l’arbre, vous allez ensuite creuser dans le bois formant une tasse. Sans oublier de tailler le contour du bois. Pour tailler, les sámis utilisaient les houes ou les couteaux. La kuksa obtenue peut être séchée au soleil ce qui va permettre la dureté de la tasse. Mais le constat est qu’après avoir séché, la tasse s’éclate après. Donc ce qu’il faut faire est de bouillir dans une casserole contenant de l’eau et du sel la tasse. Après avoir bouilli la tasse, vous pouvez la sécher.

Le komsio

Le komsio est un berceau traditionnel fabriqué par les peuples sámis. C’est le lieu qui accueille les nouveau-nés. C’est dans ce berceau que les bébés passent leur nuit. Elle est confectionnée par les ramis eux-mêmes avec utilisation des matériels ayant des couleurs différentes. Cette diversité de couleur rend belle le berceau. Selon la coutume des ramis, le berceau komsio permet de protéger le nouveau-né contre tous les mauvais esprits. C’est d’ailleurs le cadeau que reçoit la nouvelle maman lors du baptême de son bébé.

Le chapeau

Les hommes comme les femmes ramis portent des chapeaux traditionnels. Pour les femmes, c’est une coiffe appelée sarvilaki. C’est un bonnet long confectionné à base du feutre de laine et généralement a une couleur rouge. Les hommes également en portent. La seule différence est que le chapeau des hommes possède trois pointes.